Comment créer son activité de magnétiseur professionnel ?


Afain de vous aider à mieux comprendre le métier de magnétiseur et favoriser votre installation professionnelle, nous avons choisi de répondre aux principales questions que se posent les personnes souhaitant se lancer dans ce passionnant métier.


Nous avons tenté d’être exhaustifs afin de vous apporter l’information la plus fiable possible.

Vous trouverez aussi dans cette FAQ des adresses de sites internet que nous vous conseillons de visiter afin d’obtenir des renseignements complémentaires sur l'activité professionnelle de magnétiseur. Bien entendu, nous compléterons cette liste de questions-réponses en fonction de vos demandes ou des évolutions légales. Bonne découverte !







=> Atelier N°1 : LA MEDECINE ENERGETIQUE
=> Atelier N°2 : LE MAGNETISME, LES CHAKRAS ET LES ENERGIES

Nos ateliers en ligne sont tous réalisés par des professionnels de la santé, du magnétisme et des soins énergétiques. Cliquez sur "Je réserve ma place" pour recevoir votre accès gratuit.


Faut-il préférer le statut de salarié ou d’indépendant ?

Il n’est pas très aisé de devenir salarié en tant que magnétiseur car les structures accueillant cette pratique sont en nombre très limité. Néanmoins, c’est une option possible et qui vous fera bénéficier des avantages suivants : pas d’obligation de chercher vous-même des patients, sécurité de l’emploi, rémunération régulière connue à l’avance, horaires respectant le cadre légal et qui vous permettront de bien équilibrer votre vie personnelle par rapport à votre métier.
Par contre, vous n’aurez pas la liberté d’un indépendant puisque vos congés seront déterminés par la convention à laquelle vous appartenez tout comme les décisions ou les orientations qui vous seront données par votre supérieur.

L’indépendant bénéficie quant à lui d’être libre dans ses décisions et de travailler quand il le souhaite. Par contre, il aura de nombreuses tâches administratives à réaliser tout comme il faudra qu’il trouve lui-même ses patients.
Les revenus peuvent être fluctuants et il faudra savoir bien gérer son budget.
Néanmoins, on constate que les revenus des énergéticiens indépendants sont en moyenne, supérieurs à ceux des magnétiseurs salariés.



Et quels sont les différents statuts possibles pour devenir magnétiseur professionnel ?

Il existe bien des statuts pour lancer votre activité de magnétiseur ou pratiquer professionnellement le magnétisme, comme par exemple, le portage salarial ou encore, créer sa société. Néanmoins, pour la seconde proposition, elle nous paraît bien lourde lorsqu’on débute et nous vous invitons à choisir plutôt la solution de la micro-entreprise.

Voyons plus précisément les options qui s'offrent à vous devenir magnétiseur professionnel.


  1. Être « simple » salarié

Pratiquer le magnétisme tout en étant salarié est théoriquement possible. Cependant cela nécessite que vous trouviez un employeur qui a besoin de faire appel aux services d'un magnétisme. Celui-ci pourrait, par exemple, être un magnétiseur professionnel déjà installé à son compte et qui aurait besoin d'un salarié pour le seconder dans sa pratique du magnétisme. Cependant, il est assez rare qu'un magnétiseur recrute, ce qui explique qu'il est parfois nécessaire d'attendre plusieurs semaines avant qu'une personnes puisse avoir un rendez-vous chez un bon magnétiseur. Mais une autre possibilité existe pour pratiquer le magnétisme en conservant un statut de salarié, celle du portage salarial.


  1. Le portage salarial

Il peut être tout à fait intéressant si, par exemple, vous souhaitez garder le statut de salarié. En effet, vous continuez à cotiser dans ce cas à la retraite et bénéficiez des congés payés. Par contre, vous devez choisir obligatoirement une structure qui va vous salarier : elle jouera le rôle d’intermédiaire entre votre patient et vous-même puisqu’il réglera sa séance de magnétisme directement à cet organisme (société de portage).

À ce titre, et en plus des cotisations salariales obligatoires, la structure de portage prendra un pourcentage qui s’échelonne généralement entre 5 et 10 %. Faites bien attention à ce dernier point car entre toutes les charges et taxes qui seront prélevées, vous ne récupérerez réellement qu’environ 40 à 45 % au maximum des sommes payés par vos patients. Peut-être serait-il plus judicieux de créer votre micro-entreprise.


  1. La  micro-entreprise

Nous conseillons, pour commencer, de choisir le statut de la micro-entreprise anciennement appelé « auto-entrepreneur ». Le grand intérêt de celui-ci est que vous ne payer que de faibles charges sociales, de l’ordre de 23 % environ à l’URSSAF et ce, uniquement sur les sommes que vous encaissez réellement.

Bien évidemment, à la fin de l’année, vos revenus complets devront être déclarés aux impôts, mais vous pouvez aussi opter pour le prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu et le régler en même temps que vos cotisations.

Les grands avantages de ce statut :

  • des formalités administratives réduites au maximum
  • vous ne payez des cotisations seulement si vous encaissez du chiffre d'affaire
  • vous facturer HT jusqu'à 34 400 euros, ensuite vous devrez demander un n° de TVA et facturer vos clients en TTC puis reverser cette TVA à l'Etat.

Les points « négatif » de ce statut :

  • vous ne devez pas dépasser 72 500 euros HT de chiffre d'affaire pour conserver se statut.
  • Il faudra garder un œil sur vos éventuelles dépenses liées à votre activité professionnelle car vous ne pouvez déduire aucune charge de votre CA. Vos cotisations sociales sont calculées forfaitairement sur votre chiffre d'affaire et non sur ce qu'il vous reste réellement une fois que vous avez retiré vos éventuelles dépenses (comme par exemple, la location d'un local commerciale ou encore vos frais de carburant si vous vous déplacez).

Pour créer une micro-entreprise, il suffit de s’enregistrer directement au CFE ou « centre de formalités des entreprises » le plus proche. Vous obtiendrez alors un code NAF / APE qui correspondra à votre activité : il s’agit du 8690F pour un magnétiseur (Activités de santé humaine non clas­sées ailleurs). 

Nous vous invitons aussi à visiter le site lautoentrepreneur.fr car il est administré par l’URSSAF : il vous donnera beaucoup de renseignements concrets sur ce dont vous pourriez avoir besoin pour gérer au mieux votre micro-entreprise.


  1. L’Entreprise Individuelle en nom propre (EI)

C'est un statut qui peut vous convenir mais, prenez garde car le paiement des charges sociales est calculé sur les bénéfices. Cela veut dire qu’il faudra anticiper d’éventuelles variations d’une année à l’autre. Celles-ci peuvent être importantes.


  1. L’EURL (Entreprise Unipersonnel à Responsabilité Limitée)

C’est-à-dire une entreprise avec un seul et unique associé (vous) .  Vous serez gérant de votre entreprise et c'est vous qui fixerez à l'avance le montant de votre rémunération. Celle-ci va servir de référence pour le paiement des charges sociales.

Il faut donc savoir anticiper une fluctuation de votre futur Chiffre d'Affaire !


  1. L’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée)

Ce statut est intéressante car il permet de protéger son patrimoine personnel puisque celui-ci n’entre pas en ligne de compte dans les biens liés à l’activité professionnelle.

Cliquez ici pour connaître les principales différence entre EURL et EIRL.


  1. La SASU

Ce régime quant à lui, est intéressant car il vous fait bénéficier d’un régime « assimilé salarié » qui fait que vous ne cotisez pas à la sécurité sociale des indépendants (ex-RSI). Néanmoins, ce dernier point est susceptible d’évoluer puisque le gouvernement actuel travaille à regrouper tous les régimes particuliers de protection sociale sous le régime général.

Les sites lecoindesentrepreneurs.fr ou portail-autoentrepreneur.fr peuvent vous être utiles.



Les obligations à remplir lors de la création de  sa micro-entreprise

Lorsque vous vous enregistrez, vous devez attendre un minimum de 90 jours avant de déclarer votre chiffre d’affaires sur le site de l’URSSAF. Par ailleurs, vous aurez à choisir si vous préférez faire un déclaration tous les mois ou, au contraire, tous les trimestres. Il suffit d’indiquer votre chiffre d’affaires total pour que soient calculées les charges que vous aurez à payer. Ce n’est pas plus compliqué que cela !



Les obligations à remplir lors de la création de  sa micro-entreprise

Prochainement disponible



On m’a parlé d’adhésion à un dispositif de médiation, qu’est-ce que c’est ?

Prochainement disponible



Doit-on ouvrir un compte bancaire spécifique ?

Prochainement disponible



Y a-t-il une comptabilité à tenir en tant qu’auto-entrepreneur ?

Prochainement disponible



Faut-il préférer le statut de salarié ou d’indépendant ?

Prochainement disponible


Un site internet, pourquoi faire ?

Prochainement disponible



Et les réseaux sociaux, sont-ils indispensables ?

Prochainement disponible



A t’on besoin d’un diplôme pour s’installer en tant que magnétiseur ?

Prochainement disponible




Un point important à connaître : l’exercice illégal de la médecine !

Prochainement disponible




Combien peut-on gagner en tant que magnétiseur ?

Prochainement disponible




Les assurances conseillées pour exercer en toute tranquillité !

Prochainement disponible




Où exercer son métier d’énergéticien ?

Prochainement disponible











A quelle adresse souhaitez-vous recevoir votre lien d'accès ?


En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Désinscription facile, vous pouvez cesser de recevoir nos emails d'un simple clic.